En cas d'urgence

J'ai mal

A) En l'absence de consultation dentaire récente

A-1) Douleur de faible à moyenne intensité sur les dents, plutôt au froid et de courte durée

Ce sont souvent les premiers symptômes de carie ou d'une obturation défectueuse :

Consultez, et en attendant, évitez le froid, le sucre, de prendre l'avion ou de faire de la plongée sous-marine.

Parfois, ce peut être une sensibilité du collet des dents (partie contre la gencive) :

Améliorez l'hygiène, utilisez une brosse à dents souple, appliquez des produits spécifiques (fluor, oxalate de potassium), évitez les produits acides et utilisez un dentifrice pour dents sensibles.

A-2) Douleur au chaud de courte durée

Ce peut être le signe d'une inflammation de la pulpe dentaire, appelée pulpite :

Consultez rapidement et en attendant prenez un AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) type ibuprofène.

A-3) Douleur sur toutes les dents

Celà ressemble à une gingivite :

Améliorez l'hygiène, faites des bains de bouche antiseptiques et utilisez une brosse à dents souple en attendant votre rendez-vous.

Ce peut être aussi un problème d'occlusion (bruxisme), surtout si les douleurs se manifestent au réveil avec sensation de crispation de la mâchoire :

Essayez de vous relaxer et si le problème persiste consultez.

Si la douleur n'est présente que sur les molaires de l'arcade du haut, on peut suspecter une sinusite.

A-4) Douleur à la pression sur une ou deux dents

C'est souvent une inflammation de l'apex d'une dent (extrêmité de la racine) ou un problème sous une obturation :

Prennez un AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) type ibuprofène et consultez.

Vérifiez aussi que vous n'avez pas d'aliments coincés entre les dents, par exemple à l'aide d'un fil dentaire :

Si tel est le cas, après l'avoir dégagé, utilisez un bain de bouche désinfectant pendant quelques jours ; la douleur doit passer en 1 à 3 jours.

Ce peut être aussi un traumatisme occlusal entre deux dents opposées :

Une consultation permettra de le vérifier et de le traiter.

A-5) Douleur vive, qui tape, soulagée à la pression verticale, augmentée à la pression latérale, située à mi-hauteur sur la gencive, présence ou non d'un oedème facial (enflure)

Un abcès parodontal est suspecté (d'autant plus s'il y a un passé parodontal) :

Faites des bains de bouche à la chlorhexidine et essayez de faire pénétrer la solution dans la poche. Consultez rapidement. Soulagez avec des AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) type ibuprofène.

A-6) Douleur vive, qui tape, augmentée à la pression verticale et latérale, sentiment de dent qui bouge

Une fracture de la racine est suspectée :

Consultez rapidement.

A-7) Douleur vive et fulgurante, pulsatile (qui "bat" comme le pouls), augmentée en s'allongeant, exacerbée à la pression verticale, sentiment de "dent trop longue", présence ou non d'un oedème facial (gonflement).

C'est généralement une pulpite aiguë avec ou sans abcès dentaire (pulpaire) :

Prenez un AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) type ibuprofène, malheureusement peu efficace et consultez en urgence.

A-8) Douleur lancinante, éventuelle difficulté pour ouvrir la bouche (trismus), présence ou non d'un oedème facial (gonflement)

Ce peut être un accident d'éruption d'une dent de sagesse (en général par manque de place) :

Des bains de bouche à la chlorhexidine et des AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) type ibuprofène peuvent soulager la douleur. Même si les douleurs disparaissent, consultez.

A-9) Douleurs diverses

Douleurs sur les gencives :

Améliorez l'hygiène, utilisez pendant quelques jours une bain de bouche désinfectant.
Si la lésion persiste pendant plus d'une semaine, consultez.

Douleur vive type aphte, brûlure ou ulcération :

Appliquez un anesthésique local et pratiquez une bonne hygiène buccale malgré le handicap lié à la douleur.

Douleurs dues à un accessoire interdentaire :

Par exemple fil ou bâtonnet coincé dans un espace : essayez d'extraire délicatement l'accessoire, procédez à un rinçage antiseptique.

 

B) En cas de traitement dentaire récent

B-1) Après une obturation ou couronne sur dent vivante

Si vous avez une douleur en constante augmentation et le sentiment de "dent trop longue" :

Une pulpite aigue peut être suspectée. Consultez rapidement. En attendant, un AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) type ibuprofène peut apporter un petit soulagement.

B-2) Après un traitement de racine

Si la douleur est persistante et tend à augmenter pendant plus de 3 jours :

Essayez de prendre un AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) type ibuprofène ; s'il n'apporte qu'un petit soulagement, consultez dès que possible.

B-3) Après une extraction dentaire

Si la douleur augmente à partir du 3e jour après l'extraction, une infection de l'alvéole (alvéolite) peut être suspectée :

Faites des irrigations de l'alvéole avec de l'eau oxygénée ou de la chlorhexidine associées à des anti-inflammatoires.

S'il y a déjà une couverture antibiotique, consultez immédiatement.

S'il n'y a pas d'amélioration dans les 12 heures, consultez également.

B-4) Après une intervention parodontale (chirurgie ou curetage)

Si la douleur est en augmentation à partir du 2ème ou 3ème jour :

Une surinfection peut être suspectée.

Des rinçages antiseptiques et des anti-inflammatoires peuvent soulager.

Malgré la douleur, il est impératif de s'astreindre aux recommandations d'hygiène prescrites.

Utilisez une brosse à dents très douce. Sans amélioration dans les 12 heures, consultez.

B-5) Pendant un traitement orthodontique (activation de l'appareil fixe ou amovible)

En cas d'appareil fixe :

Une douleur pendant les 3 jours après l'activation est relativement normale : prenez un antalgique type paracétamol si besoin.

En cas d'appareillage amovible :

Vérifier qu'il n'y a pas eu une activation exagérée. Si oui revenir en arrière, si non consultez et renoncez éventuellement au port de l'appareil le temps d'obtenir le rendez-vous.

B-6) Douleurs au niveau de la muqueuse suite à des traitements dentaires

Il s'agit souvent de blessures ou d'ulcérations de type aphtes. Elles peuvent être soulagées par des produits anesthésiants topiques ou des pansements muqueux.

J'ai une partie du visage gonflée

Vous présentez un gonflement de la joue, de la paupière ou du cou et la zone gonflée est rouge et chaude : il est probable que vous souffriez d'une cellulite infectieuse d'origine dentaire. Il s'agit d'une inflammation des tissus celluleux (graisseux) de la face due à la dissémination des bactéries en provenance d'une dent infectée.

Consultez votre dentiste en EXTREME URGENCE.

En attendant, remplissez une petite poche de glaçons, entourez-la d'un linge et appliquez-la sur la zone gonflée. Cela permettra de diminuer l'inflammation.

ATTENTION : ne prenez surtout pas d'anti-inflammatoires si ces derniers ne sont pas associés à une prise d'antibiotiques car l'infection se propagera dans les tissus avoisinants !

J'ai reçu un choc

Une dent est expulsée ou fracturée

Si une dent est expulsée ou fracturée , il faut essayer de retrouver la dent ou le morceau de dent, le nettoyer avec sa propre salive, le conserver dans une compresse ou un bout de tissu que vous garderez sous la langue (ou si possible, dans du sérum physiologique ou du lait) et aller consulter tout de suite le dentiste le plus proche.
En attendant, appliquez fortement un linge propre sur les plaies pour arrêter le saignement. Pour réduire l'inflammation, appliquez un sac plastique contenant des glaçons sur la zone traumatisée.

Une dent est déplacée

La dent peut être enfoncée dans son alvéole, plus ou moins sortie ou encore basculée. Il peut y avoir une fracture de l'os alvéolaire.

Ne touchez pas à la dent et ne mangez pas dessus. Consultez un dentiste en urgence. Il faudra tenter de repositionner la dent dans sa position d'origine et peut-être la maintenir immobile avec une contention le temps de la cicatrisation de l'os alvéolaire.

Il n'y a pas de lésion apparente

Consultez tout de même votre dentiste afin qu'il vérifie qu'il n'y a pas :

  • de fracture osseuse ;
  • de fracture, fissure ou déplacement dentaire ;
  • de lésion de l'articulation temporo-mandibulaire.

Il faut savoir qu'une dent qui a reçu un choc important peut se nécroser et être à l'origine d'un abcès, même plusieurs années après le choc. Donc, si vous constatez plus tard que votre dent traumatisée s'assombrit, consultez votre dentiste.

J'ai un problème avec ma prothèse amovible ("dentier")

Ma prothèse blesse les gencives

  • Il s'agit d'une prothèse récente :

Ce type de blessure est fréquent.

Les blessures peuvent être calmées avec un gel disponible en pharmacie. Mais si la douleur persiste, n'hésitez pas à la faire ajuster rapidement. Pour que votre praticienpuisse localiser le ou les points de blessures, portez votre prothèseun peu avant la consultation.

  • Il s'agit d'une prothèse ancienne :

Votre prothèse n'est certainement plus adaptée à votre bouche.

Elle devra être modifiée ou remplacée.

Ma prothèse est cassée

Il n'y a pas de fracture mineure. Même un crochet ou un bord devra être réparé.

En effet, un appui de la prothèse sur les muqueuses ou les dents modifié peut entraîner des conséquences dommageables à moyen ou long terme.

Surtout, pensez à ramener les différents morceaux à votre praticien.

J'ai perdu ma prothèse

Il est indispensable de la faire refaire rapidement, car les appuis dentaires ou muqueux risquent de se modifier et rendre l'acceptation d'une nouvelle prothèse plus difficile.

Ma prothèse provisoire ou mon pansement est tombé

Prothèse provisoire

La prothèse provisoire a plusieurs buts :

  • protéger la dent support de cette prothèse : si la dent est vivante, la prothèse évitera les sensibilités et si la dent est dévitalisée, elle empêchera les aliments ou les bactéries de la cavité buccale d'entrer en contact de l'obturation des canaux.
  • éviter aux dents adjacentes de se déplacer vers la dent préparée en recréant les points de contacts
  • éviter aux dents antagonistes d'égresser (sortir de l'os) en recréant le contact dentaire
  • protéger et maintenir la gencive dans sa position idéale pour la future prothèse définitive
  • maintenir l'esthétique
  • permettre une mastication normale

Dans ces conditions, il apparait que la prothèse provisoire ne joue pas qu'un rôle esthétique.

Si celle-ci vient à tomber, il est fortement conseillé de consulter afin de la remettre en place, car sans elle la mise en place de la prothèse définitive peut être compromise.

Mon pansement est tombé

Le pansement a un rôle moins important que la prothèse provisoire.

Néanmoins l'absence de celui-ci sur une dent dévitalisée peut amener à reprendre le traitement des canaux dentaires.

En effet, sans obturation étanche par dessus le traitement canalaire, celui-ci peut être infiltré par des bactéries pouvant conduire plus tard à une infection des canaux dentaires puis de l'os sous-jacent.

Donc si le pansement est parti de la cavité, consultez dès que possible, et en attendant évitez de manger avec cette dent et maintenez une hygiène parfaite après chaque repas.

Dans le cas d'une dent vivante, en général les conséquences sont une sensibilité au froid ou des dommages sur la gencive qui se trouve entre les dents.

J'ai un problème avec ma prothèse fixée (couronne ou bridge)

Ma dent est sensible au froid

Deux possibilités :

  • Ma prothèse vient d'être posée : il s'agit probablement d'une prothèse sur dent pulpée (vivante). Dans ce cas, vous devez patienter, cette sensibilité est normale dans les premiers temps, elle s'estompera dans les semaines à venir. Si cette sensibilité augmente, n'hésitez pas à demander conseil à votre praticien.
  • Ma prothèse est déjà ancienne : il s'agit probablement d'une prothèse sur dent pulpée (vivante). Elle est probablement atteinte d'une carie sous la prothèse. Consultez rapidement.

Ma dent est sensible au chaud

Toute douleur provoquée par la chaleur nécessite une consultation en urgence, surtout si cette douleur est persistante.

Ma dent est sensible à la mastication ou présente des douleurs spontanées

Votre dent présente probablement un début d'infection. Faites-la soigner rapidement pour augmenter les chances de succès.

Ma prothèse est descellée

En attendant la consultation chez votre praticien :

  • nettoyez bien l'intérieur de la prothèse et vos dents support avant de la remettre en place, si vous le pouvez ;
  • ne mettez pas votre prothèse pendant les repas ni la nuit pour éviter de l'avaler ;
  • allez chez votre praticien rapidement pour éviter le développement de caries.

Ma prothèse est ébrechée ou cassée

De petites cassures sont peut-être réparables. Ramenez si possible les morceaux.

N'attendez pas d'avoir des blessures sur les muqueuses, des bourrages alimentaires entre les dents ou des mauvais appuis dentaires qui pourraient provoquer des déplacements dentaires difficiles à gérer par la suite.