Soins courants

Le détartrage

Si la plaque dentaire n'est pas éliminée quotidiennement par le brossage, elle s'accumule, se minéralise et devient du tartre. Seul un détartrage pratiqué par votre chirurgien-dentiste permettra alors de l'éliminer.

Le détartrage se fait mécaniquement à l'aide d'instruments ou d'appareils ultrasoniques. Il peut être suivi d'un polissage permettant d'adoucir les surfaces des dents et des restaurations.

Le détartrage est un acte remboursé par la sécurité sociale.

Il est conseillé de le réaliser tous les 6 mois. Il s'agit d'une fréquence moyenne que votre dentiste pourra adapter. Ainsi, pour les patients qui produisent beaucoup de tartre ou qui souffrent de maladies parodontales, un détartrage tous les 3 mois est préconisé. Pour les patients en bonne santé et dont l'hygiène est exemplaire, un détartrage annuel peut suffire.

Le traitement des caries

Le traitement a pour but d'arrêter l'évolution de la carie et de redonner à la dent sa forme anatomique d'origine.

Cas d'une petite carie n'ayant pas atteint la pulpe dentaire

  1. Mise en place d'une anesthésie indolore.
  2. Exérèse du tissu carieux : le dentiste enlève le tissu dentaire infecté à l'aide d'une fraise.
  3. Préparation de la cavité : le praticien prépare la cavité avec des fraises afin de lui donner une forme adaptée à la mise en place du matériau d'obturation.
  4. Réalisation de l'obturation : la réfection anatomique de la dent peut se faire à l'aide d'un composite (matériau translucide dont la teinte se rapproche de celle de la dent), d'un inlay ou d'un onlay (bloc de métal ou de céramique fabriqué au laboratoire d'après une empreinte fournie par le dentiste).
  5. Réglages occulaux afin de vérifier que l'obturation ne gêne pas.
  6. Polissage.

Cas d'une carie ayant atteint la pulpe dentaire

Dans ce cas, la dent devra être dépulpée.
Une dent dépulpée est fragilisée et risque de casser. Il est donc conseillé de restaurer une telle dent par une couronne prothétique.

  1. Dévitalisation : c'est le terme communément employé pour le traitement qui consiste à nettoyer et désinfecter, puis à obturer hermétiquement les canaux dentaires afin d'empêcher les bactéries de la salive de passer à l'extrémité de la racine et causer une infection.
  2. Reconstitution de la couronne de la dent, avec ou sans ancrage radiculaire : la plupart du temps, l'étendue de la carie nécessite la mise en place d'un ancrage dans la racine pour permettre à la couronne prothétique de tenir. Cet ancrage sera réalisé soit avec un matériau composite et des tenons collés dans les racines, soit avec une pièce métallique comportant des tenons appelée inlay-core, ou faux-moignon.

Cas d'une carie ayant atteint la racine de la dent

Si la carie a détruit une partie importante de la racine, il faudra envisager l'extraction dentaire.
Son remplacement pourra se faire par un implant, un bridge ou une prothèse amovible.

Le traitement endodontique

Lorsqu'une carie a atteint la pulpe (partie de la dent où se trouve le nerf), la dent doit être dépulpée afin de prévenir une infection bactérienne.

Le traitement consiste à nettoyer et désinfecter les canaux, puis à obturer hermétiquement les canaux dentaires afin d'empêcher les bactéries de la salive de passer à l'extrémité de la racine et causer une infection.

Une dent dépulpée est fragilisée et risque de casser. Il est donc conseillé de restaurer une telle dent par la pose d'une couronne prothétique.

Étapes du traitement endodontique

  1. Réalisation de l'anesthésie locale par le dentiste.
  2. Élimination de la carie et des tissus vivants à l'intérieur de la dent (pulpe dentaire).
  3. Nettoyage et désinfection de l'intérieur de cette dent : grattage de la surface intérieure des canaux pulpaires à l'aide de limes endodontiques manuelles ou mécaniques et irrigation avec une solution désinfectante.
  4. Réalisation de l'obturation canalaire, c'est-à-dire le remplissage permanent des canaux de la dent. Le matériau utilisé est le plus souvent la gutta-percha chauffée (polymère isolant et très biocompatible), liée aux parois des canaux avec un ciment canalaire.
  5. Reconstitution de la couronne par un traitement prothétique.